Les autocars de la SNCF sur les rails

Publié le 8 juillet 2012

Nous vous l’annoncions déjà dans un article le 11 juin dernier : la SNCF va lancer à partir du 23 juillet prochain un service d’autocars pour relier Londres, Lille, Bruxelles, Amsterdam et Paris. Le nom de cette offre commerciale a été révélé récemment ; il s’agira de IDBUS (à rapprocher du nom IDTGV, autre concept de la SNCF). Et ce service est officiellement décrit par la SNCF comme étant un service de "voyage en bus longue distance par SNCF".

Le site officiel vient d’être lancé (voir le lien plus bas) mais les réservations ne sont pas encore ouvertes. Les avantages mis en avant par la SNCF sont les suivants :

- Bus équipés pour les personnes à mobilité réduite
- Moins de sièges (48) pour plus d’espace aux jambes
- Sièges réglables et tablette, lampe de lecture, ventilation, repose-pieds réglable
- WiFi gratuit à bord
- Toilettes à bord
- Une prise électrique 220V par rangé de sièges
- Bus aux normes Euro5 en matière de pollution
- Des tarifs permanents (identiques que l’on réserve tôt ou tard)
- Un tarif "tribu" : 1 place offerte pour 3 places achetées
- Le choix du siège
- Des départs et arrivées en centre ville
- Des conducteurs bilingues

Le service démarrera le 23 juillet prochain avec 4 allers-retours quotidiens entre Lille et l’Europe du Nord. Dès l’automne 2012, ce chiffre sera porté à 12. Plus de détails avec ces tableaux issus du dossier de presse de la SNCF.

A partir du 23 juillet 2012 : A partir de l’automne 2012 :

Et pour ce qui est des tarifs :

Et les horaires :

Ce nouveau service de la SNCF vise essentiellement à la faire entrer sur ce marché, complémentaire de celui du train, et déjà exploité notamment par Eurolines. Il n’y a pas (ou peu) de concurrence au train, dans la mesure où c’est la clientèle automobiliste qui est ciblée et ceux qui privilégient le prix à la rapidité. Mais ils risquent d’être de plus en plus nombreux au vu des tensions croissantes sur le prix de l’énergie auxquelles il faut s’attendre à l’avenir.

A l’heure de la réduction des dépenses publiques, l’autocar pourrait donc retrouver une seconde jeunesse avec la flexibilité qu’il apporte dans le choix des itinéraires et son coût moindre. Il s’agit là d’un arbitrage au détriment de la vitesse, mais la vitesse coûte cher (ce sont les lois implacables de la physique) et en temps de crise, toutes les économies sont bonnes à prendre !

A noter que Lille sera le hub de ce réseau européen et que quelques 40 personnes y seront embauchées (conducteurs de bus, chefs d’équipe). C’est donc là une très bonne nouvelle, d’autant plus que la liste des destinations en Europe du Nord est vouée à s’étendre. Néanmoins, si ce service venait à se développer fortement (avec pourquoi pas des concurrents également, Eurolines ou autres), alors l’absence d’une véritable gare routière à Lille pourrait s’avérer problématique. C’est un point que nous avions soulevé en décembre 2010 lors de l’enquête publique sur le renouvellement du PDU et l’actualité semble donc nous donner raison (voir ici pour mémoire, remarque sur la page 100 : http://www.lilletransport.com/Enque...).

Pour terminer voici la carte publiée par la SNCF et qui matérialise le rôle de hub que jouera Lille dans ce nouveau réseau européen :

Plus d’informations sur le site officiel : www.idbus.fr Le dossier de presse complet : http://www.sncf.com/sites/default/f...


Home page | Mentions légales | contact@lilletransport.com | Site Map | Follow-up of the site's activity fr  Follow-up of the site's activity Actualités   ?