Les premiers résultats de l’enquête déplacements 2016

Publié le 8 octobre 2016

Le 22 septembre, la MEL a tenu ses Assises des Mobilités et de l’Accessibilité, dont nous vous avons fait le compte-rendu. Nous vous avons également présenté notre analyse des 10 engagements annoncés par Damien CASTELAIN, Président de la métropole, pour rendre cette dernière plus accessible.

Petit scoop en ouverture de cette journée, le Président Castelain a annoncé les premiers résultats de l’enquête déplacements qui s’est terminée au printemps. L’intérêt de cette enquête est de recueillir des informations sur tous les modes de déplacements et d’être comparable à une enquête du même type réalisée il y a 10 ans. L’occasion de voir si les pratiques de mobilité ont évolué conformément aux objectifs des politiques.

Regardons plus en détail les résultats de cette enquête.

  • les transports en commun : on commence par une très bonne nouvelle, la part des transports collectifs est passé de 9 à 11% de l’ensemble des déplacements. Il s’agit d’une belle augmentation même si le total de 11% peut paraître faible pour une grande agglomération dotée de métro, tram et bus à haut niveau de service. Les principales évolutions depuis 2006 correspondent à des améliorations très significatives sur le réseau de bus. A part cela, les résultats sont plutôt mauvais.
  • la voiture (conducteur ou passager) augmente de 56 à 57% des déplacements. C’est clairement un échec et contraire aux objectifs du PDU. Avant de pouvoir tirer des conclusions, il faut attendre d’en savoir plus sur le type d’utilisation de la voiture pour comprendre ce qu’il se passe. En tout cas, la baisse du prix des carburants par rapport à quelques années en arrière n’a pas dû aider !
  • le vélo : la part modale du vélo est annoncée "stable" à 1.5%... Là aussi, cela paraît être un échec. En effet, le PDU prévoit 10% de déplacements à vélo en 2020 ; il va falloir en mettre un sacré coup ! L’arrivée du V’Lille en 2011 a pourtant sûrement permis de limiter la casse. Malgré cela, les personnes qui se déplacent dans le centre de Lille ne peuvent que constater une augmentation très importante du nombre de cyclistes depuis quelques années. On peut donc penser qu’en dehors du centre de Lille, l’usage s’est effondré. Toutefois, à ce stade on ne peut qu’émettre des hypothèses, dans l’attente d’analyses plus détaillées.
  • enfin, la marche : peut-être la plus grosse déception. Avec 29.5% des déplacements (contre 31% en 2006), la baisse est importante et ne semble pas inquiéter nos élus qui n’ont pas lancé un grand plan en faveur de ce mode (comme le font Strasbourg ou Genève avec des "plans piétons" ambitieux), ils n’en ont même pas parlé ! La faute au ticket ZAP ? A la fermeture des petits commerces ? Au V’Lille ? Là aussi, on attend avec impatience des analyses approfondies !

Infographie d’illustration de l’article réalisée par Lille Transport


Home page | Mentions légales | contact@lilletransport.com | Site Map | Follow-up of the site's activity fr  Follow-up of the site's activity Actualités   ?